mar. Oct 26th, 2021

Saviez-vous que le Code du travail français ne donne aucune définition de la notion de cadre ? Cependant, cet état est toujours très populaire dans le monde du travail. Alors, voyons ensemble dans cet article ce qu’est un cadre ?

Un cadre : c’est quoi exactement ?

D’un point de vue juridique, il n’existe pas de définition précise de la notion de cadre. En fait, il n’y a aucune mention de ce statut en droit français. Néanmoins, il est très apprécié dans le monde du travail et recherché par de nombreux salariés. Le concept de cadre est aussi culturel. Dans l’imaginaire collectif, il s’agit d’un salarié qui a reçu une certaine formation, possède une expertise dans un domaine précis et occupe une position plus élevée dans la hiérarchie. Les cadres sont polyvalents : il encadre les salariés et assume en même temps de nombreuses responsabilités au sein de l’entreprise.

Si la loi française ne définit pas le statut des cadres, sachez que l’Organisation internationale du travail classe les cadres parmi les salariés spécialisés responsables. On peut donc dire que la formation et le recrutement des cadres sont très différents de la formation et du recrutement des salariés « traditionnels ».​​​

Salarié et cadre : quelle différence ?

Différences d’identité entre le personnel administratif et les employés résidents pendant la période d’essai et la période de préavis, etc. Ils durent 4 mois au lieu de 2 mois et 3 mois au lieu de 1 mois. De plus, le cadre doit être calculé à un taux annuel uniforme, calculé en jours ou en heures. Par conséquent, cet état offre une plus grande flexibilité et permet aux gestionnaires de s’organiser de manière plus souple. Bien entendu, la principale différence entre les cadres et les employés est le salaire : l’échelle salariale des cadres est plus favorable.

Voyez ici comment calculer le salaire d’un cadre.

Avantages et inconvénients du statut de cadre

Si le salaire d’un cadre est généralement plus élevé, le cadre cotisera à l’APEC et à divers fonds de pension, ce qui coûte plus cher que les cotisations des salariés traditionnels. De plus, les managers ne sont généralement pas rémunérés pour les heures supplémentaires, bien que la loi n’ait pas de position claire sur cette question. En revanche, en cas de démission ou de licenciement, le dirigeant peut bénéficier d’un préavis de trois mois, alors que les autres salariés ne disposent que d’un mois. Il peut accumuler plus de pensions.

Son recrutement

Du fait de ses responsabilités au sein de l’entreprise, le recrutement du personnel administratif est plus compliqué et prend du temps. Par conséquent, les entreprises en phase de recrutement ont intérêt à confier ce processus à une entreprise professionnelle qui peut recruter plus efficacement les talents les plus appropriés.

Désormais, dans le cadre du recrutement interne, des formations sur mesure pour les cadres permettent de former ces salariés spécifiques.

By Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *